La création de brevets sur la coacervation

Notre premier développement a été le brevet sur la coacervation complexe.

Nous avions mis au point ce brevet pour les papiers autocopiants chimiques. Ils sont très difficiles à faire économiquement à cause des problèmes de quantité et de qualité.

Le problème à aborder était de pouvoir répondre à un problème de vieillissement. Problème très compliqué du fait de la proximité des microcapsules avec leur réactif. Ce procédé nécessite des microcapsules particulièrement étanches.

20 années de recherche sur la coacervation

Microcapsules Technologies a fait 20 ans de recherches sur la coacervation pour améliorer ce procédé. Nous devions faire face à plusieurs contraintes.

Ce type de procédé est toujours utilisé, souvent avec des microcapsules rendues poreuses, dans le parfumage des salles (Room fragrancing) et pour les produits phytosanitaires qui demandent des produits biodégradables et parfois même devant être perméable (perméation) pour pouvoir répandre les produits régulièrement sans forcément de casse mécanique de la capsule.

Nous avons vendu ces capsules par camions complets dans le monde entier.
Bien sûr nous disposons toujours de ce savoir-faire. Nous nous appuyons d’ailleurs sur ces techniques pour mettre au point les capsules biodégradables pour les produits lessiviels.

Avec l’aide de l’ANVAR, nous avons mis au point l’encapsulation de type silicone. Les silicones sont composées de chaînes de silice à la place des chaînes de carbone sur lesquels sont greffés des atomes organiques, essentiellement de carbone.

Nous exploitons cette technologie dans les cosméto-textiles et la cosmétique en particulier pour les filtres UV. Ce brevet est toujours en vigueur et il a été internationalisé. Nous pouvons le mettre à votre disposition.

Des brevets silicones/aminoplast

Cette technique a été retenue pour les produits lessiviels. Suite à une vaste comparaison des différentes technologies en notre possession, nous avons décidé de retenir cette solution dès le départ et nous avons ensuite affiné cette méthode sur plusieurs années et un nombre important d’essais.

C’est un brevet souple qui nous permet de jouer sur les deux couches principales en faisant varier leurs pourcentages selon les besoins et les problèmes rencontrés et ainsi adapter précisément la microcapsule à son utilisation.

Exemple d’adaptation de la formule. La formule pour une lessive et pour les adoucissants textiles n’est pas la même. Celle pour la lessive solide est encore différente.

Une capsule pour une lessive liquide va devoir être très dure et résistante au tensio-actifs. Pour une lessive solide, les propriétés de vieillissement sont moins importantes car il n’y a pas l’agressivité permanente du stockage en milieu liquide.

Nous avons mis au point un brevet silicone aminoplast (urée, mélamine et autres composés organiques).

Ces brevets, le dernier en particulier (le brevet silicones/aminoplastes) a été mis au point spécialement pour résoudre les problèmes posés par les produits lessiviels. Ce brevet a lui aussi été internationalisé.

C’est un brevet général sans aucune antériorité qui permet aussi bien de faire des capsules bon marché ou sans aucun formaldéhyde.

Découvrez tous les domaines d’application de la microencapsulation