Microencapsulation Par Polymérisation Interfaciale

La polymérisation interfaciale est toujours utilisée car elle donne de l’étanchéité aux microcapsules: quand un trou se forme dans la paroi, il est bouché par le polymère qui se forme à l’interface par la réaction du monomère présent dans la dispersion avec le monomère présent dans l’eau.

Comment fonctionne la microencapsulation par Polymérisation Interfaciale

  • null

    1. Dissolution de un monomère A dans le produit à encapsuler

    Dans une cuve sou agitation on disperse ce mélange monomère A et d’actif à encapsuler dans de l’eau.
    La taille des gouttelettes obtenues est réglée par la vitesse de l’agitateur

  • null

    2. Introduction dans la cuve sous agitation de une monomère B.

    On introduit alors dans la cuve sous agitation un monomère B. Les monomères qui sont de petites molécules, ils vont former un polymère par des réactions chimiques dites de polymérisation.

  • null

    3. La réaction de polymérisation

    La réaction de polymérisation a lieu par une réaction chimique qui se produit entre les monomères A et B. Elle est initiée par des changements de PH (des acides ou des bases sont introduites) ou/et de température. Elle peut être accélérée par l’utilisation de catalyseurs. Le polymère formé se dépose autour des gouttes ce qui conduit à l’encapsulation.

  • null

    4. Stabilisation de la structure du polymère

    Le polymère est alors consolidé par des variations de PH ou de température ou l’ajout d’additifs (crosslinking). Ceci conduit à une meilleure isolation de l’actif encapsulé. Les opérations de finition sont alors effectuées, elles consistent à ajuster l’acidité du milieu, ainsi que la viscosité

Découvrez tous les domaines d’application de la microencapsulation