Microencapsulation par Polymérisation In Situ

Nous avons ajouté aux microcapsule une polymérisation in situ (provenant uniquement de la phase aqueuse) pour conférer aux microcapsules des propriétés supplémentaires demandées par nos clients.

Comment fonctionne la microencapsulation par Polymérisation In Situ

  • null

    1. Dispersion de le liquide à encapsuler dans de l’eau

    Dans une cuve sous agitation on disperse le liquide à encapsuler dans de l’eau. La taille des gouttelettes obtenues est réglée par la vitesse de l’agitateur

  • null

    2. Introduction de les monomères A et B dans la solution

    On introduit alors dans la cuve sous agitation les monomères qui sont de petites molécules, ils vont former un polymère par des réactions chimiques dites de polymérisation.

  • null

    3. Initiation du processus de polymérisation

    La réaction de polymérisation est initiée par des changements de PH (des acides ou des bases sont introduites) ou/et de température elle peut être accélérée par l’utilisation de catalyseurs. Le polymère formé se dépose autour des gouttes ce qui conduit à l’encapsulation.

  • null

    4. Stabilisation de la structure du polymère

    Le polymère est alors consolidé par des variations de PH ou de température ou l’ajout d’additifs (crosslinking). Ceci conduit à une meilleure isolation de l’actif encapsulé.
    Les opérations de finition sont alors effectuées, elles consistent à ajuster l’acidité du milieu, ainsi que la viscosité

Des microcapsules dures très étanches et résistantes chimiquement, de diamètre de 1 à 100 µ, libération de l’actif par bris mécanique de l’enveloppe avec fragilité réglable, présentation en slurry ou en poudre.

Découvrez tous les domaines d’application de la microencapsulation